Daily Archives

One Article

Posted by Hélène Muckensturm on

Vogelsang : une forteresse historique aux multiples facettes

Vogelsang : une forteresse historique aux multiples facettes

Lors de notre séjour en Allemagne, nous avons visité le site de la forteresse de l’ordre Vogelsang. Un des ouvrages architecturaux majeurs érigés sous le régime national-socialiste. Une journée crevante sous la chaleur à monter et descendre les marches dans la forteresse mais on ne regrette rien !

Une drôle d’idée pour une visite et pourtant un point de vue historique différent !

Français ou belge, nous avons tous étudié la seconde guerre mondiale du point de vue des alliés contre le nazisme, un point de vue fort réducteur qui finalement évoque très peu l’Allemagne. A travers cette visite de la forteresse de l’ordre Vogelsang, on découvre une Allemagne forte, puissante et extrêmement arrogante qui méprise le genre humain et qui dépense énormément pour former ses dirigeants.

Bloc de 6m de haut en référence aux sculptures monumentales érigées à l’occasion des jeux olympiques de Berlin en 1936. Inscription : « Vous êtes les porte-flambeaux de la nation. Vous portez la lumière de l’esprit, dans la lutte pour Adolf Hitler ». La sculpture démontre l’idéologie de Vogelsang : former des combattants nazis stables sur le plan idéologique et dont l’aspect physique était mis en valeur.

Des bâtiments qui ont changé de rôle et d’occupants plusieurs fois

En 1934, trois centres de formation pour les futurs dirigeants du parti national-socialiste (NSDAP) sont construits sur le site de Vogelsang. Avec le début de la seconde guerre mondiale, les formations sont suspendues dans le centre allemand.

A la suite de la guerre en 1945, l’armée Américaine occupe les lieux et les forces britanniques mettent en place un camp d’entrainement « Camp Vogelsang », ce camp sera utilisé par l’armée belge entre 1950 et 2005.

Vogelsang est ouvert au public en tant qu’espace international à partir de 2006. On y trouve aujourd’hui un cinéma, un centre de documentation sur le passé nazi, le musée de la Croix-Rouge et le centre du parc national de l’Eifel.

En 80 ans seulement, le centre de formation des dirigeants du NSDAP est devenu un espace international et historique visité par des allemands et autres touristes du monde entier…

Le pont Victor Neels

Depuis la forteresse, vous pouvez vous rendre à pieds au pont Victor Neels, inauguré en 2009 en l’honneur du colonel Victor Neels commandant belge du camp entre 1970 et 1980. Vous devrez descendre une pente assez raide vers le lac de l’Urft pendant environ 3km et oui après il faudra remonter ensuite… Garder votre souffle, allez un petit effort pendant le séjour ça ne fait pas de mal !

Si vous êtes vraiment motivés, le pont permet de faire différentes randos sur la rive nord de l’Urftsee vers Wolfgarten et l’abbaye de Mariawald.

Infos pratiques 

Adresse : Vogelsang 70, 53937 Schleiden

Heures d’ouverture : 10h à 17h

Parking : 4€ la journée

Tour panoramique : 6€/pp (vérifier les horaires sur le folder pdf)

PDF pour en savoir plus