Trucs et astuces pour partir à Rome

Trucs et astuces pour partir à Rome

Revenant d’une bonne semaine à Rome, j’ai quelques conseils à vous donner si vous envisagez de partir un jour dans cette superbe ville.

Pour bien commencer cette série d’articles, je vais d’abord aborder les côtés pratiques. Comment vous en sortir à Rome sans connaître la ville, bien choisir l’hôtel au moment de la réservation en fonction de vos besoins, quel guide acheter, comment se déplacer, etc.

Réserver un hôtel à petit prix

Comme dans beaucoup de grandes villes touristiques, Rome coûte cher en réservation d’hôtel. Le bon plan est de chercher sur Booking (Kayak ou encore Trivago) un hôtel moins cher située en périphérie de la ville et bien desservie par le métro. Personnellement, j’ai utilisé Kayak, il compare tous les sites du type Booking pour trouver le meilleur prix. Il faut cependant faire attention, certains sites ne sont pas fiables. Pour être prudent installez WOT sur votre navigateur et n’allez que sur les sites avec un point vert. En plus de l’hôtel, vous devez réserver un vol, méfiez-vous des a priori, pour nous Brussels Airlines était moins cher que Ryanair.

Notre hôtel se situait à l’arrêt Cornelia (pas très loin du Vatican). J’ai lu sur plusieurs sites et sur mon guide qu’il valait mieux éviter les alentours de Termini (la gare centrale de Rome), certes vous serez proche des points touristiques mais le quartier n’est pas super. Pour en savoir plus sur notre hôtel, vous pouvez lire mon avis sur Yelp ou les autres avis sur TripAdvisor.

Dans notre situation, nous avions environ 15 à 20 min de trajet en fonction des endroits que nous voulions visiter. Ça se fait très bien et ça permet d’avoir de nombreux autres avantages.

The Church Palace hôtel à Rome

The Church Palace hôtel à Rome

Les transports en commun

Rome est constitué de deux lignes de métro A et B (une troisième est en construction). Les stations ne payent pas de mine mais les métros sont généralement climatisés (surtout sur la ligne A). Les arrêts sont annoncés oralement et une bande défilante vous les indique aussi. Ne vous préoccupez pas des télévisions, elles diffusent de la publicité en boucle et ne vous aideront pas pour trouver votre arrêt.

Les bus, une grande inconnue, apparemment il existe des plans vendus dans les kiosques tabac pour les lignes de bus. Nous n’avons pas réellement cherché mais je vous conseille de prévoir à l’avance et de télécharger les plans des bus sur Internet. Prendre le bus est un peu plus compliqué que le métro, en effet les arrêts ne sont pas annoncés. Cependant, vous remarquerez assez rapidement que les arrêts correspondent à des noms de rue (via), de place (piazza) ou de monument (ex : colloseo). Il est donc possible de se repérer avec un plan et en regardant les panneaux aux arrêts (fermatta).

J’en parlerai un peu plus loin mais dans l’idéal pour éviter de se perdre, c’est certainement d’apprendre quelques mots d’Italien. Vous pourrez ainsi demander si le bus qui passe va bien à l’arrêt où vous souhaitez descendre.

Vue de Rome Parc Villa Borghese Piazza Popolo

Trouver à manger sans se ruiner

Je vous parlais un peu plus haut des hôtels et oui à l’hôtel on ne peut pas faire sa popote et il faut bien se nourrir. Si votre hôtel est en plein centre touristique, en plus de le payer bien cher, les restaurants les plus proches seront aussi onéreux.

restaurant cul de sac rome piazza navona

Restaurant Cul de sac – Piazza Navona

Par contre en périphérie et dans les lieux moins touristiques vous pourrez manger à deux pour environ 20-30€. Pour ce prix-là, vous avez un primo piatto, de l’eau et ½ pichet de vin de la maison. Pour un dessert ajouté 5€ par personnes en plus, pour un café 2-3€. En ville et dans les lieux touristiques comptez environ 40-50€ pour deux.

Si votre budget est serré et que vous aimez les fast food, le buger king est un bon plan (meilleur que le McDonald ou le Quick). Vous aurez des menus, pour deux personnes comptez entre 11 et 15€.

Concernant les desserts, plutôt que de les prendre dans le restaurant sortez et achetez une glace (gelato). Je vous en reparlerai dans un autre article.

Connaître les rudiments de la langue

Heureusement, j’ai quelques notions en italien, juste les bases, dire bonjour, réserver un table, demander mon chemin et comprendre quelques mots. Prendre un dico est une bonne solution, dans les guides vous aurez aussi des lexiques qui vous aideront un peu.

Mon ressenti par rapport à la langue en Italie est très simple. Si vous essayez de parler italien, ils sont contents et vous parle ensuite en anglais. Si vous n’essayez pas vous aurez une moue désapprobatrice.

Quel guide choisir ?

guides routard lonely planet rome

Personnellement, j’avais le Routard et le Lonely planet. Deux visions très différentes de Rome.

Le routard est vraiment très pratique pour choisir les visites, les restaurants et avoir beaucoup d’informations sur les lieux touristiques. L’autre avantage non négligeable est son prix environ 10€, un peu moins en France et un peu plus en Belgique.

Le lonely planet coûte le double du routard, les restaurants conseillés sont généralement plus chers et plus touristiques. Le must de ce guide : les parcours pour visiter. Nous avons fait celui des piazza de Rome, très facile en regardant le nom des rues et les explications.

Un condensé de conseils pratiques pour ce premier article. N’hésitez pas à ajouter vos conseils si vous connaissez bien Rome dans les commentaires.

 


Comments ( 5 )

  1. ReplyJulie
    Du très bon hélène !
  2. Rome: les grands classiques à visiter | Hélène Bouh
    […] promise, chose due, je reviens pour vous reparler de Rome et de la beauté de cette ville. Ce deuxième article comme son nom l’indique sera consacré […]
  3. Rome: les grands classiques à visiter - Voyages ici et ailleurs
    […] promise, chose due, je reviens pour vous reparler de Rome et de la beauté de cette ville. Ce deuxième article comme son nom l’indique sera consacré […]
  4. Quel guide papier pour Madère ? - Voyages ici et ailleurs
    […] Rome, nous avions un Routard et un Lonely Planet, les deux nous avait été utiles. Cette fois-ci pour Madère, nous avions seulement un mini-guide […]
  5. Rome: les grands classiques à visiter - Voyages ici et ailleurs
    […] promise, chose due, je reviens pour vous reparler de Rome et de la beauté de cette ville. Ce deuxième article comme son nom l’indique sera consacré […]

Laisser un commentaire