L’aéroport de Madère : toute une histoire !

L’aéroport de Madère : toute une histoire !

Avant de partir quelle que soit la destination, je ne peux pas m’empêcher de faire une enquête sur le pays, les risques, les coutumes… Madère est une île et fait partie du Portugal, jusque là rien de bien inquiétant. Si vous creusez un peu plus, vous trouverez certains articles sur Google qui reprennent le Top 10 des aéroports les plus dangereux du monde. L’aéroport de Madère figure régulièrement dans ce Top 10.

Concernant Madère, il n’y pas 50 moyens pour vous rendre sur l’île et l’avion est de loin nettement plus rapide que le bateau. Partir à Madère commence donc par un vol et un atterrissage sur l’île. L’atterrissage à Madère est un véritable défi pour les pilotes. De quoi vous faire regretter votre réservation ? Mais non, tout ira bien !

Madère aéroport - Voyages ici et ailleurs

Des pilotes chevronnés pour un atterrissage réussi sur l’île

Vous ne devez pas vous faire un sang d’encre pour ce « détail », seul les pilotes ayant suivi une formation spécifique sont habilités à atterrir à Madère. Les pilotes ne peuvent pas faire leur approche aux instruments et doivent suivre le littoral, avant de s’aligner sur la piste, à vue.

Cette procédure est plus complexe que dans la plupart des autres atterrissages et il arrive que des avions remettent les gaz pour redécoller voyant que l’atterrissage ne se passe pas comme il faut.

Quelles sont les difficultés ?

La piste de l’aéroport est souvent en proie à des vents violents et elle se situe entre l’océan Atlantique et les maisons des habitants de Madère qui sont sur la colline voisine. Vous verrez également en prenant la route que les voitures passent sous la piste.

C’est d’ailleurs assez rare de voir des avions de si près, nous nous sommes d’ailleurs arrêter sur une colline face à la piste, avant de nous rendre à l’aéroport pour le retour afin de faire quelques clichés impressionnants.

Madère aéroport - Voyages ici et ailleursMadère aéroport - Voyages ici et ailleurs

Rester calme et voyager dans un état d’esprit serein

Ne vous stressez pas plus que nécessaire pour ce voyage, vous verrez tout ira bien ! Pour rappel, vous êtes plus en danger en prenant votre voiture chaque matin, allumez la radio et écoutez l’info trafic vous constaterez par vous-même qu’il y a bien plus d’accidents de voitures que d’avions qui n’atterrissent pas correctement à Madère…

Durée du voyage

  • De Bruxelles à Funchal : 3h50 (sans escale)
  • Il y a une heure de décalage entre Bruxelles et Funchal : -1h
  • Si vous partez de Paris, c’est plus ou moins la même chose, il y a également des vols un peu plus chers qui ne mettent que 3h25 au départ de Paris.
  • Au niveau des tarifs, je vous recommande fortement de consulter Google Flights, c’est très pratique pour trouver un vol qui vous convient au meilleur prix.

Une fois arrivé à l’aéroport

En arrivant à Madère, vous aurez si vous êtes fan de foot, la joie de vous dire que vous êtes à l’aéroport Cristiano-Ronaldo, le joueur a également son musée et sa fameuse statue à Funchal. L’aéroport n’est pas très grand, vous pourrez comme partout faire un peu de shopping, le mieux c’est de prendre quelques produits avant de repartir, cela vous évitera de les promener dans vos valises pendant tout votre séjour. Il y a également différentes compagnies de location de voitures. En louant votre véhicule directement à l’aéroport, vous ne devez pas prendre de taxi, de navette ou de bus pour vous rendre à Funchal.

Madère aéroport - Voyages ici et ailleurs

Petites anecdotes à l’aéroport de Madère 

À Madère vous descendez et montez dans l’avion directement via la piste, il n’y a pas comme à Zaventem (aéroport de Bruxelles), par exemple, des petits couloirs qui vous mènent directement à l’aéroport. Ce n’est pas du tout unique à Madère. Ce qui l’est plus c’est que la piste n’étant pas très grande, vous verrez peut-être un avion décoller pas si loin que ça de vous.

La loi veut qu’au départ de Madère, l’équipage mette de l’insecticide dans l’avion pour anéantir tous les insectes présents à bord. Vous serez donc bombardé d’insecticide avant de revenir chez vous. C’est sans risque mais la situation me paraissait assez amusante, à moins que ce ne soit la fatigue !


Laisser un commentaire